•  

    abandon.jpg

     

     

     

     

     

    Allongée, alanguie sur le canapé

    Reposant devant une douce flambée


    Les flammes dans l'âtre, crépitant

    Elle est là, doucement sommeillant


    Le petit chaton gris miaule à la fenêtre

    Tandis que l'envahit un doux bien être


    Et subrepticement le sommeil l'emporte

    Définitivement il ferme toutes les portes


    Plus aucun bruit venant de l'extérieur

    Elle n'est plus  là ,elle est ailleurs


    votre commentaire
  •  

     

     

    presence.jpg

     

     

     

     

    La maison crépite de divers bruits

    Étrangement, cela depuis

    La venue de cette ésotérique

    Cherchant  fantômes, c'est comique


    Pourtant point n'en a trouvé

    Bien que dans l'air ambiant, léger

    Objets, senteurs parlent de toi

    Souvent ton souffle passe sur moi


    Ta présence toujours rassurante

    C'est qu'elle est la résultante

    De souvenirs d'instants bonheur

    Tout cela toujours en nos coeurs


     Faudra  s'en monter au grenier

    Un animal doit bien s'y trouver

    Pour faire un tel tapage

    Juste au dessus du garage

     

     

     

     



    votre commentaire
  •   le-jardin.jpg

     

    Dans le jardin ensommeillé

    Des rayons d'or viennent réveiller

    Les rouges éclatants coquelicots

    Les fleurs jaunes des  pavots

    Dissimulés dans le vert gazon

    Qu'il faudra tondre pour de bon

     

    Quelques roses rouge carmin

    S'étiolent au bord du bassin

    La verte grenouille s'y prélasse

    Tandis que la vigne vierge enlace

    Les branches d'un minuscule rosier

    Aux  fleurs d'un éclatant rouge orangé

     

    L'hirondelle vient de quitter son nid

    L 'enfant vêtu de bleu lui sourit

    Il rêve de la capturer,la caresser

    La nicher dans ses petites mains potelées

    Dans l'eau aux belles couleurs irisées

    La tourterelle s'en vient pour s'abreuver

     

    L'audacieux chaton aux reflets roux tigré

    D'un coup de patte tente de l'attraper

    Heureusement il n'en fera pas  son festin

    Ni aujourd'hui ni bien moins demain

    Sous les belles feuilles des nénuphars

    La  carpe Koï  blanc rouge s'évite  des regards

     

    Les pensées de toutes les couleurs

    S'épanouissent avec grand bonheur

    Dans divers mignons petits pots

    Décorés de rouges fleurs coquelicots

    De l'hirondelle l'enfant s'est lassé

    Sa bouche est vermeille,de fraises ,barbouillée

     


    votre commentaire
  •  

     

    Sur la route vers Donzac

     

     

     

     

     

    maison


     

     

     

     

    J'ai une particulière tendresse

    Je dis cela avec délicatesse

    Pour d'anciennes demeures

    Que j'immortalise à mes heures


    Des maisons aux volets clos

    Toitures et murailles en défaut

    Ainsi se délitent les demeures

    Insidueusement , se meurent


    Ainsi s'efface de la mémoire

    Toute une vie, des histoires

    J aime absolument ces maisons

    Je sais qu'il existe des raisons

    J'ai trop posé mes bagages

    Ceci bien fréquemment, à tout âge

    Laissé dans chaque résidence

    Un peu de moi ,souvent, je pense

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire

  •  

     

     

    Je voudrais  connaître d'agréables  mots

    Pour écrire comme Victor Hugo

     

    J' aimerais être riche de vocabulaire

    Les entrelacer, mais je ne sais faire

     

    Je rêverais  traduire avec des mots qui chantent

    Mille choses et que cela vous enchante

     

    Je souhaiterais que les rimes sonnent

    Pour toujours qu'enfin résonnent

     

    J 'adorerais qu' intensément  vous aimiez

    Ces petits messages et que vous les passiez

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique